La vision globale est restée la même toute l’année : NVIDIA se concentre sur l’intelligence artificielle, un secteur technologique qui exige de hauts niveaux de performance et constitue tout à la fois un marché très large touchant quasiment toutes les activités économiques.

Le GTC européen de Munich s’est concentré sur les véhicules autonomes, tandis que le GTC japonais de Tokyo a mis l’accent sur la robotique. Ces deux secteurs sont en pleine expansion du fait des travaux de NVIDIA dans le domaine de l’intelligence artificielle.

NVIDIA ne s’en cache pas : elle se concentre sur les calculs accélérés. Elle a inventé le processeur graphique, ou GPU, en 1999, et cette technologie a transformé le monde du calcul parallèle. L’une après l’autre, les applications de calcul parallèle ont exploité cette nouvelle machine de guerre de traitement parallèle : les secteurs de la simulation, de la génétique, de la finance, du ray tracing, etc. Au cours des sept dernières années, la puissance de traitement des GPU a été appliquée dans le domaine de la formation de réseaux neuronaux à l’intelligence artificielle. Ce secteur a fait exploser le marché des GPU NVIDIA. Les exigences de calcul haute performance en IA alliées à un marché gigantesque ont conduit le PDG de NVIDIA à consacrer 150 % des ressources de la société au succès de cette technologie. 

L’avantage de la société est que le marché de l’IA commence à se concentrer également sur le GPU computing. Du fait de cette combinaison commerciale, Volta, l’architecture de GPU la plus puissante jamais développée par NVIDIA, est adoptée par des chercheurs dans le domaine de l’IA, des start-ups et tous les CSP fournissant des plates-formes de calcul pour le développement de l’IA. Team Green favorise les solutions qui fournissent des GPU destinés aux stations de travail de bureau et NVIDIA appelle la station DGX un « superordinateur personnel ». Le système peut d’ailleurs être vendu pour un prix à six chiffres. 

 

La station DGX a été conçue spécifiquement pour l’IA : une infrastructure matérielle alliée à un système de refroidissement et des logiciels spécialement sélectionnés constitue un superordinateur compatible avec l’IA, clé en main

De fait, tous les fabricants de systèmes de station de travail au monde ont mis la station DGX sur le marché. Le système a été spécialement conçu par NVIDIA pour prendre en charge les applications de Deep Learning (DL). Il est calibré à l’aide de 4 GPU NVIDIA Volta prenant en charge l’interconnecteur NV-Link rapide qui offre une vitesse de transfert de 200 Go/S par GPU et est cinq fois plus rapide que les interconnexions PCIe Gen-3 actuelles. La station de travail dispose de 256 Go de mémoire principale, d’un CPU 20 cœurs Intel Xeon et d’une gamme complète de logiciels ciblant les applications de DL.

Côté serveur, quasiment tous les FEO de serveurs offrent des systèmes informatiques basés sur Volta pour l’intelligence artificielle. Et il en va de même pour les fournisseurs de services basés sur le cloud. Compte tenu de la couverture en termes de GPU NVIDIA Volta dans les systèmes de bureau, les serveurs et le cloud, la société ne néglige aucune des voies par lesquelles les entreprises d’IA peuvent accéder à ces GPU haute performance. 

Il est vrai que la société se concentre sur l’intelligence artificielle. Et pourtant, aujourd’hui, NVIDIA est plus qu’une société d’IA. Même si NVIDIA respire l’intelligence artificielle, elle est davantage qu’une simple entreprise d’IA car elle propose des plates-formes pleinement intégrées pour le calcul. C’est là que la station DGX intervient. Mais de la même manière, elle propose des plates-formes pleinement intégrées pour permettre aux FEO de l’industrie automobile de développer des véhicules autonomes de niveau A. La société fournit un environnement de RV interactif pour la conception immersive appelé NVIDIA Holodeck, qui est utilisé pour former les robots dans un monde virtuel avant qu’ils n’intègrent le monde réel. 

 

Le point de vue de PW

Plus que de simples graphiques. Plus que du GPU computing. Plus que de l’IA. Plus que la propre devise de la société, « être les leaders du calcul accéléré ». NVIDIA, comme elle le prouve lors de tous les événements GTC du monde, bâtit des solutions permettant d’accélérer les activités de ses clients. Les solutions matérielles et logicielles de NVIDIA permettent aux clients d’exploiter plus facilement la puissance des GPU de NVIDIA que ce soit en matière de Deep Learning, HPC, graphiques virtualisés ou réalité virtuelle. Son marché, tout comme ses capacités d’innovation, sont tous les deux en pleine expansion. 

 

 

 

PW Email Subscription

Aller au haut